Dans ce cadre, la médecine spécialisée est un chaînon indispensable dans l’innovation médicale en reliant la conception théorique d’un outil à son utilisation chez le patient. En contact direct avec le patient, le médecin spécialiste est souvent le mieux placé pour juger de son applicabilité et de ses éventuels manquements et risques dans le traitement de ses patients.

Le rôle du médecin spécialiste

Chaque patient est différent et doit bénéficier d’une prise en charge individualisée au niveau diagnostic ou thérapeutique. Du fait de sa proximité directe avec ce patient, le médecin spécialiste est particulièrement apte à capter la variabilité entre individus et les facteurs qui en sont responsables : génétique, environnement de vie et de travail (pollution)… L’innovation vise à mieux appréhender l’interaction de ces différents facteurs, pour davantage individualiser la médecine à l’instar de la Precision Medicine Initiative lancée en 2015 aux USA, qui va analyser les données de plus d’un million d’Américains.

Favoriser la responsabilisation du patient

Le patient est appelé à se responsabiliser et à se prendre en charge. Dans le cas d’un traitement, les avis éclairés de médecins spécialistes l’aideront à choisir entre les différentes modalités qui lui sont offertes. Dans la prévention des maladies, le but sera de l’aider à dépister et à prendre en charge ses facteurs de risque.

Favoriser l’innovation de l’innovation…

La recherche médicale utilise des ressources scientifiques, cliniques, technologiques… L’innovation, c’est aussi l’intégration harmonieuse de ces différentes forces pour aboutir à un produit fini efficace, efficient et d’un coût acceptable pour la société. La médecine spécialisée est incontournable dans l’accomplissement de cette mission. Selon une enquête de Thomson Reuters réalisée en 2016 sur les universités innovantes, la Belgique occupe une place de choix en disposant notamment de l’université la plus innovante d’Europe (la KU Leuven).

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec le Prof. Fr. Heller et les autres membres du comité exécutif du GBS.