Catherine Rutten
Directrice Générale de pharma.be

La Belgique, terreau fertile en innovation

Le secteur biopharmaceutique est profondément ancré en Belgique. De nombreuses firmes ont installé leur siège principal et centre de décision européen dans notre pays. Leurs activités sont très diverses : toute la chaîne de valeur du médicament y est représentée. Grâce aux 22 sites de R&D, aux 21 sites de production et aux 6 sites de distribution européens, l’industrie pharmaceutique en Belgique est un vrai vecteur de croissance pour l’économie belge. En effet, le secteur représente 40 % de l’investissement total en R&D en Belgique, tous secteurs d’activité confondus, ce qui revient à près de 2,36 milliards d’euros en 2014. Outre leur contribution au bien-être des patients et de leurs proches, les entreprises pharmaceutiques sont donc également sources de prospérité économique en Belgique.

 

Des traitements innovateurs au bénéfice du patient

Cet écosystème biopharmaceutique dynamique permet à la Belgique de jouer un rôle d’avant-garde dans le développement des médicaments de demain, porteurs d’espoir pour les patients. Notre pays se distingue particulièrement en matière de recherche clinique. Aujourd’hui, plus de 170 000 patients en Belgique participent à des études cliniques. Via ce biais, ils ont accès gratuitement et rapidement à de nouveaux traitements, souvent le dernier espoir de voir leur qualité de vie s’améliorer, leur espérance de vie s’allonger ou même parfois de guérir. Les biomarqueurs nous permettent de développer des médicaments de plus en plus ciblés et plus efficaces.

 

L’innovation médicale ouvre de nouvelles perspectives

Ces nouveaux aperçus scientifiques font qu’une entreprise pharmaceutique ne peut plus travailler seule. Nos firmes développent, en effet, davantage de collaborations et partenariats, tant à l’intérieur du secteur pharmaceutique qu’avec des partenaires externes. L’interactivité entre grandes entreprises et PME est devenue essentielle pour l’innovation. Mais les entreprises du secteur tendent également la main vers le monde académique, les hôpitaux, les centres de recherche et les plateformes publiques-privées (telles que, par exemple, le VIB en Flandre et BioWin en Wallonie), ce qui a déjà donné naissance à de nombreuses spin-offs. Pour nous, l’innovation ouverte représente la voie du futur et, ici aussi, le secteur biopharmaceutique en Belgique est précurseur.