● Oméga-3 et santé cardiovasculaire : chez les personnes cardiaques, un apport suffisant d’oméga-3 réduit le risque de nouvel infarctus, grâce à un effet positif sur la régularité du rythme cardiaque. Par ailleurs, même si les oméga-3 ne diminuent que modestement le taux de cholestérol, ils exercent un effet positif en empêchant la formation de plaques de cholestérol excédentaire qui peuvent obstruer les artères.

 

● Le cerveau, un organe riche en graisses : le cerveau est constitué à 30 % de graisses, d’où l’importance des acides gras lors de son développement. La prise d’un supplément d’oméga-3 est, d’ailleurs, souvent conseillée pendant la grossesse, pour le bon développement du cerveau et du système nerveux du futur bébé.
Chez les enfants et les adolescents, les oméga-3 améliorent la concentration.

 

● Protéger le cerveau des seniors : plusieurs résultats récents indiquent que les oméga-3 pourraient contribuer à une meilleure récupération des fonctions cérébrales chez une personne âgée, après la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

● Des études prometteuses : une étude sur l’état de la circulation du sang dans le cerveau chez 220 personnes, une semaine après un AVC, a démontré que les patients avec des taux bas d’oméga-3 présentaient plus d’anomalies (micro-saignements…) que ceux avec des taux plus élevés.