En début d’année, nous ne manquons pas d’adresser des vœux de bonne santé à nos proches. Ce n’est pas un hasard. La santé est la première préoccupation des Belges.

Les défis liés à la santé auxquels notre société fait face sont d’ailleurs nombreux : vieillissement de la population, croissance des maladies chroniques, traitement des maladies rares, prolongation de la vie à domicile, diminution des coûts hospitaliers, gestion des maisons de repos, maintien au travail, augmentation de la qualité de vie des patients…

La Belgique, « biovallée » de l’Europe
Outre ses bières et ses chocolats, la Belgique possède un atout majeur mondialement reconnu : son écosystème biopharmaceutique. C’est ici que sont développés nombre des solutions pharmaceutiques et médicaments de demain, qui contribuent au bien-être du citoyen, au mieux-être du patient et à la prospérité de la société. C’est un joyau fantastique dont nous pouvons être fiers et que nous devons préserver.

En Belgique, toute la chaîne de valeur du médicament est représentée : R&D, essais cliniques, création de principes actifs chimiques ou biologiques, fabrication de médicaments finis, distribution et vente. Notre pays est le 3e exportateur de médicaments en Europe - après la Suisse et l’Irlande. De plus, nombre d’avancées thérapeutiques majeures sont réalisées chez nous grâce aux collaborations entre nos entreprises et nos universités.

Le secteur est une pépinière d’innovation, mais aussi un moteur de notre économie. Il emploie directement plus de 32 000 personnes ; 130 000 en incluant les emplois indirects. Il représente 40 % des investissements privés en R&D. En termes de développements moléculaires, la Belgique occupe la 5e position au niveau mondial et la 2e place si l’on compte le nombre d’essais cliniques qui y sont réalisés !

Des innovations au bénéfice des patients
On l’oublie souvent, mais les traitements d’aujourd’hui ont, hier, fait l’objet de multiples recherches.

Les exemples ne manquent pas et concernent de nombreuses maladies comme la leucémie, la maladie d’Alzheimer, les ulcères ou l’arthrite dont les traitements ont considérablement augmenté la qualité de vie des patients.

Pour que demain l’on puisse connaître de nouvelles avancées majeures, un soutien cohérent et stable aux recherches pharmaceutiques (chimiques et biologiques) est indispensable. Il y a également lieu d’investir davantage dans les technologies informatiques, par un échange de données entre les prestataires de soins et par une collecte d’informations (anonymes) sur l’utilisation journalière des médicaments. Ces informations permettraient aux gestionnaires de notre système de soins de santé d’optimiser les prises en charge, au bénéfice des patients.

Professionnels de la santé, autorités, industrie et mutualités ont l’opportunité de travailler ensemble pour atteindre leur objectif commun : que chaque Belge puisse pleinement bénéficier de l’innovation en matière de santé.